• La conscience

     

    La conscience

     

     

     

      

    Le premier des bons ménages est celui qu'on fait avec sa conscience.



    Victor Hugo

     

     

     

     

  • La conscience n'est pas la pensée

     

     

    "Entre deux nuages il y a un intervalle, et cet intervalle est le ciel bleu !

    Ralentissez les pensées et regardez les intervalles ! C’est bien ça !

    Examinez les intervalles et soyez plus concentré sur les intervalles

    que sur le nuage !


    La première pensée est partie, l’autre n’a pas surgi. Ceci est la Conscience, Ceci est la Liberté. C’est votre propre place, votre propre demeure. Vous êtes toujours là, voyez-vous.

    Déplacez votre attention, changez de gestalt. Ne regardez pas l’image mais ce qu’il y a derrière !

    Si j’installe devant vous un grand tableau noir de la taille du mur et que j’y dessine un petit point blanc puis que je vous demande « Que voyez-vous ? », vous serez quatre-vingts dix-neuf pour cent à ne pas voir le tableau (rires). Vous répondrez : « Je vois un petit point blanc ».

    Un si grand tableau noir que personne n’aperçoit alors que tout le monde voit un minuscule point blanc, presque invisible. Pourquoi ? Parce que c’est la tendance habituelle de l’esprit de regarder le dessin et non le tableau noir, le nuage, non le ciel, la pensée non la Conscience.


    Voilà tout le contenu de l’enseignement. Toujours voir la Conscience. Toujours voir la Conscience et comprendre qu’elle est ce que vous êtes ! C’est votre propre demeure, votre propre place. Restez Ici. Personne ne peut vous atteindre. Qui peut entrer Ici où vous êtes ? Même votre esprit ne peut entrer."

    Poonja


     


    votre commentaire
  • La plus fréquente des erreurs est de croire que le bien et le mal sont extérieurs à nous, alors qu'ils sont uniquement en nous et que nous sommes libres d'admettre l'un ou l'autre.

    L'homme est le maître absolu de sa conscience et de son pouvoir d'interprétation.

    En lui est la maladie, mais aussi le remède.

    En lui est le poison, mais aussi l'antidote.

    En lui le mal, mais aussi le bien.

     

    G. Barbarin


    votre commentaire
  •  

     Les expériences soigneusement conçues menées par ces scientifiques semblent indiquer que la conscience est une « substance » présente hors limites de notre corps – une forme d’énergie hautement ordonnée ayant la faculté de transformer la matière physique.

    Le simple fait de concentrer ses pensées sur un objectif précis semble pouvoir exercer une influence sur des machines, des cellules et même des organismes multicellulaires complexes comme les êtres humains.

    Ce pouvoir de l’esprit sur la matière se révèle même capable de traverser l’espace et le temps.

     Dans « le champ », j’ai essayé de comprendre toutes les idées résultant de ces expériences disparates et de les synthétiser en une théorie généralisée. J’y présentais l’image d’un univers interconnecté, ainsi qu’une explication scientifique de plusieurs des mystères humains les plus profonds, allant de la médecine alternative et de la guérison spirituelle aux perceptions extrasensorielles et à l’inconscient...

     Le fait d’orienter ses pensées vers un objectif précis –ce que les scientifiques appellent « l’intention » ou « l’intentionnalité » semble produire une énergie assez puissante pour transformer la réalité physique.

    Une simple pensée aurait donc le pouvoir de changer le monde…

     

     

    Lynne Mac Taggart 

     


    votre commentaire