• Cercle

    Cercle

     

                                   

     

  •  

     Quelle qu’en soit l’origine, pour le plaisir des yeux :

      

     

      

    Un cercle de culture, ou cercle de récolte (souvent appelé par le nom anglais, crop circle, ou agroglyphe), est un motif réalisé dans un champ de céréales par flexion des épis, dans le but de représenter diverses formes géométriques. Ces formes peuvent aller d'un simple cercle de quelques mètres de diamètre à des compositions de plusieurs centaines de mètres impliquant de nombreuses sections.

     

    Les premiers agroglyphes connus datent de la fin des années 1970, et leur création a été revendiquée un peu plus tard par deux anglais. Ils affirmèrent par là leur intention de faire une plaisanterie.

     

    Bien que certains scientifiques et les zététiciens affirment que l'origine des agroglyphes apparus dans la campagne anglaise est maintenant connue, divers

    amateurs de phénomènes paranormaux continuent de mentionner de très nombreuses explications alternatives pour l'apparition des agroglyphes, comme des phénomènes naturels, des manifestations ufologiques ou des manifestations d'énergies. 

    Plusieurs théories ont été émises attribuant aux agroglyphes une origine naturelle (tourbillons de vent, « éclairs en boule », vortex de plasma, champs magnétiques, etc.).

    Cependant cette hypothèse explique difficilement les agroglyphes complexes ayant des formes géométriques élaborées, telles formes circulaires ou elliptiques, parfois multiples et symétriques, ou des motifs radiaux ou angulaires, ou encore symétriques voire asymétriques.

     

    Source Wikipédia

      

     


    votre commentaire
  •                                           

    Indiens

     

     

    Vous avez remarqué que toute chose faite par un indien est dans un cercle.

    Nos tipis étaient ronds comme des nids d'oiseaux et toujours disposés en cercle.

    Il en est ainsi parce que le pouvoir de l'Univers agit selon des cercles et que toute chose tend à être ronde.

    Dans l'ancien temps, lorsque nous étions un peuple fort et heureux, tout notre pouvoir venait du cercle sacré de la nation, et tant qu'il ne fut pas brisé.

    Tout ce que fait le pouvoir de l'Univers se fait dans un cercle.

    Le ciel est rond et j'ai entendu dire que la terre est ronde comme une balle et que toutes les étoiles le sont aussi.

    Les oiseaux font leur nid en cercle parce qu'ils ont la même religion que nous.

    Le soleil s'élève et redescend dans un cercle, la lune fait de même, et tous deux sont rond.

    Même les saisons forment un grand cercle dans leur changements et reviennent toujours là où elles étaient.

    La vie de l'homme est dans un cercle de l'enfance jusqu'à l'enfance, et ainsi en est-il pour chaque chose où l'énergie se meut.

      

    Hehaka Sapa (Sioux)

      

    Dans la culture amérindienne, un capteur de rêves ou attrapeur de rêves est censé empêcher les mauvais rêves d'envahir le sommeil (photo)

      

      


    votre commentaire
  •  

    Le cercle sacré

     

     

     

    Le pouvoir de l’univers opère toujours en cercles et que toute chose tend à être ronde. Dans les temps anciens, lorsque nous étions un peuple heureux et fort, notre pouvoir nous venait du cercle sacré de la nation, et tant qu’il ne fut pas brisé, notre peuple a prospéré. […]

    Tout ce que fait le Pouvoir de l’Univers se fait dans un cercle. Le ciel est rond et j’ai entendu dire que la Terre est ronde comme une balle et que toutes les étoiles le sont aussi. Le vent dans sa plus grande puissance, tourbillonne. Les oiseaux font leur nid en rond, car leur religion est la même que la nôtre. Le soleil s’élève et redescend dans un cercle. La lune fait de même, et ils sont ronds l’un et l’autre. Même les saisons, dans leur changement, forment un grand cercle et reviennent toujours où elles étaient.

    La vie d’un homme est un cercle d’enfance à enfance, et ainsi en est-il de toute chose où le Pouvoir se meut. Aussi nos tentes étaient rondes comme les nids des oiseaux et toujours disposées en cercle, le cercle de la nation, nid fait de nombreux nids où nous couvions nos enfants selon la volonté du Grand Esprit. »

    Élan Noir, indien sioux

     

     


    votre commentaire
  •  

    Je suis ?

      

    "Un être humain est une partie du tout, que nous appelons "Univers", une partie limitée dans l'espace et dans le temps. Il expérimente lui-même ses pensées et ses sentiments comme quelque chose de séparé du reste - une sorte d'illusion d'optique de sa conscience.

     Cette illusion est pour nous une forme de prison, nous limitant à nos désirs personnels et à l'affection pour les quelques personnes vraiment proches de nous.

    Notre tâche doit être de nous libérer de cette prison en élargissant notre cercle de notre compassion pour embrasser, dans leur beauté, toutes les créatures vivantes et l'ensemble de la nature."

    Albert Einstein

     


    votre commentaire
  •  

    Mandala

     

    Les formes graphiques régulières et centrées - dont le mot mandala est ici utilisé comme un terme générique - se trouvent dans la plupart des civilisations, tout autour de la planète, à toutes les époques.


     Le mandala semble être un peu tout cela à la fois ; motif universel oscillant constamment entre sacré et profane, jeu d’enfant ou œuvre d’art.

    La nature est là, également, dans son infinie diversité, qui propose à notre regard des formes naturelles, minérales ou végétals qui peuvent être perçues comme des mandalas. La rose et le lotus sont à cet égard exemplaires.

     Qu'est-ce qu'un mandala ?


    La réponse plus loin, vers l'est. En Inde, au Tibet puis dans tout l'extrême orient, le mandala repose sur une tradition millénaire.

    En sanskrit, le terme signifie cercle. Généralement, ce cercle se trouve inscrit dans un carré. Enrichi d'une foule de détails, il offre à la méditation une symbolique particulièrement riche. Au premier niveau, image d'un temple, il représente aussi le macrocosme et le microcosme, le monde et l'être. Selon les enseignements tantriques,  sa contemplation conduirait  même à l'illumination. 

    A l'autre bout du monde, il est figure chamanique des indiens Navajos, ou  représentation solaire des précolombiens. De l'équateur aux pôles, d'orient en occident, le mandala dans un sens large peut donc se définir comme un schème, désignant ainsi  des figures circulaires peintes, dessinées, sculptées, voire dansées...

     
    Percevant  une forme commune à l'humanité, au delà du temps, au delà de l'espace, la question se pose alors de savoir quelle importance peut être attribué à sa représentation. Simple décoration - universelle par hasard- ou actualisation d'une nécessité intérieure ?

     

     Mandala et inconscient :

     

    Jung distinge  les mandalas traditionnels, au symbolisme culturel et imposé, et des mandalas individuels qui expriment l'état psychologique de l'individu à un moment donné.

    Leur apparition n'est pas fortuite et le psychologue suisse leur pressent deux fonctions principales : conserver l'ordre psychique s'il existe déjà ; le rétablir s'il a disparu.

     

     http://www.lesmandalas.net/

      

      


    votre commentaire
  • « Apprenez à nourrir en vous une pensée centrale, comme un noyau, un foyer autour duquel tout le reste viendra s’organiser. Autour de ce noyau plusieurs cercles pourront se former, mais au centre il doit y avoir une seule pensée. C’est à cette condition que vous donnez un sens, une cohérence à votre vie.

    Il n’est pas interdit d’avoir des idées et des projets plein la tête, mais on ne peut construire quelque chose de solide qu’à partir d’un point central.


    Peu d’hommes et de femmes se lèvent le matin avec une idée fondamentale qui guidera leur activité et leur comportement durant toute la journée.

    Dès le réveil, la plupart s’agitent dans tous les sens, ils sortent, ils rentrent, et le soir ils se couchent épuisés, pour recommencer le lendemain : ils auront peut-être d’autres pensées, mais tout aussi désordonnées.

    Qu’ils décident d’être enfin habités et guidés par une idée, et alors, des forces qu’ils ne connaissent même pas et qui sont pourtant présentes dans leur subconscient, dans les cellules de leur corps, s’éveilleront, associeront leurs efforts et ils se sentiront éclairés, aidés, guidés.

    L’idée que vous devez mettre au centre de votre vie peut se traduire par un seul mot : lumière. »

     

     

    Omraam Mikhaël Aïvanhov

     


    votre commentaire
  •  

    Sphères

     

    Dans l'infiniment petit comme dans l'infiniment grand, on rencontre des sphères :

    Sphère des planètes, sphère des atomes, sphère des particules, sphère des quarks.

    Ces sphères sont régies par quatre forces fondamentales :

    La gravité. Qui nous plaque au sol, tait tourner la Terre autour du soleil et la lune autour de la Terre.

    L'électromagnétisme. Qui fait tourner les électrons autour des noyaux d'atome.

    L'interaction forte. Qui lie les particules constituant ce noyau.

    L'interaction faible. Qui lie les quarks constituant cette particule.

    L'infiniment petit et l'infiniment grand ne sont que des sphères liées par ces forces fondamentales.

    Il est probable que ces quatre forces n'en font d'ailleurs qu'une. Jusqu'à sa mort, Einstein voulait trouver la loi de "la grande Unification" des forces.

    Bernard Werber

     


    votre commentaire