• Psychomagie

    psychomagie

     

    Le but de l’acte psychomagique est de nous sortir de la cage psychique dans laquelle notre famille, notre société et notre culture nous ont laissé. Il prétend éviter la répétition des problèmes dont ont souffert nos ancêtres, par conséquent il tente de casser les cercles vicieux dans lesquels nous sommes pris au niveau intellectuel, émotionnel, créatif-sexuel ou matériel.

    Alejandro Jodorowsky, créateur de la psychomagie : 

    "La psychomagie est une forme de thérapie ultra avancée. C’est une réponse à la psychanalyse. La psychomagie propose de traiter quelque chose au moyen d’actes qui parlent directement à l’inconscient. J’utilise toute la tradition chamanique des sorciers et des guérisseurs que j’ai connus au Mexique, mais sans superstition. Un acte psychomagique c’est comme donner un coup de pied affectueux au cul de la réalité. Cet élan que tu lui donnes, surprenant, la fait sortir de l’inertie, elle se met alors à danser.

     

    Elle emploie la danse, la poésie, la peinture, la musique, la sculpture, la gastronomie, l’aromathérapie, le Tarot, etc. Je n’ai pas essayé d’appliquer un art thérapeutique mais une thérapie artistique.

     

    Les guérisseurs utilisent ce qui ai appelé « la tricherie sacrée ». Pour qu’on réalise un miracle, il est nécessaire que le consultant croie qu’il peut y avoir des miracles. Comme l’esprit rationnel vit dans un búnker sans foi, le sorcier, par prestidigitation, lui montre un faux miracle. Le consultant s’émerveille et y croit. Alors, on peut ouvrir la porte au monde magique, c’est-à-dire à à ce qui est vrai, à ce qui est vital, où on est ce que l’on est et pas ce que la famille, la société et la culture voudrait qu’on soit.

     

    Un acte psychomagique est une mise en scène symbolique qui contient les clés de la solution du traumatisme à guérir. C’est la seule « langue » que l’on  parle dans le royaume de l’inconscient, là où résident les conflits. Le mot et la raison ont un pouvoir limité, puisqu’ils ne s’accordent pas avec le récepteur de inconscient, dans lequel le vecteur le plus clair et le plus rapide est celui de la métaphore.

     

    Les clés symboliques de l’acte parviennent au psychomagicien après avoir analysé le consultant d’inconscient à inconscient. Il peut écouter son histoire, lui lire le Tarot, monter son arbre généalogique et lui prescrire un acte. Un psychomagicien est un artiste guérisseur qui travaille avec l’intuition, c’est pourquoi il n’y a pas d’« actes type », ni un « super-marché de la psychomagie ». Il est certain que parfois, nous pouvons entendre ou lire des actes qu’ont effectué d’autres personnes et que quelque chose résonne dans notre intérieur, nous décidions de le répéter et finalement atteignons l’objectif attendu. Aussi on peut pratiquer l’autopsychomagie, avec des beaux actes qui nous sont dictés par notre sage intérieur. Nous ne devons pas nous  interdire quelque chose qui nous fait bien. "

      

     

     

     


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :